Femme de couleur, créole des Antilles, immigrante, artiste, queer-homosexuelle, je présente les conséquences et les prouesses qui résultent de mon vécu de l’immigration combinés à ses réalités croisées. Au centre d’une identité de diaspora, à Alive & Well je lie les thèmes tels que tactiques transformatrices de survie, courage de facto, quête d’un sentiment de chez moi, amours, alliances et amitiés queer. Mon expression magique canalise l’énergie de la liberté et encourage l’expression individuelle sans compromis, laissant transparaître réflexions, bagages et émotions. Nourrit par la résilience et la force dans l’entre-deux, mes créations inspirent la préservation de l’amour propre et la valorisation des potentiels distinctes  issus des marginalités.

À travers mon œuvre hybride et intègre, je veux de façon subjective, pouvoir dévoiler ce qui caractérise peu ou pas assez les expériences individuelles existant au sein des divers communauté de couleur (ou pas) et de genres divers. Issu d’un univers profondément introspectif, le résultat de son exploration visuelle illustre l’espace convergé qui jumelle les combats du vécu et les exploits personnels qui façonnent l’identité humaine LGBTQ+ (la mienne). Mon travail se veut de toucher l’âme des gens, au plus profond d’eux-mêmes, leur transmettre un message de fierté, d’amour propre, de force et de spiritualité.

  • Musicienne et artiste visuelle, SIKA perce une niche à Montréal en se faisant un nom sur les scenes underground intergénérationnelles auprès des communautés allophones et souvent des cercles activistes queer-lgbtq. Originaire d’Haïti et pionnière de sa génération, au dessin comme en musique, SIKA livre une tonalité viscérale envoûtante loin des clichés et brisant les tabous. Son disque Colour Your Walls (2012), lui mérite une centaine de spectacles (Maisons de la Culture du Québec, plaines d’Abraham de Québec, Festival World Pride de Toronto - Nuit Rose). Suivant une démarche interdisciplinaire, elle collabore avec des artistes visuels et d'arts vivants côtés de Montréal, (Miss Me, Jodee Allen, Helen Simard) et participe aussi aux albums de plusieurs musiciens (Wesli, Dead Messenger, Dj Gardy Girault, Funklion). Au dessin, ses œuvres à mi-chemin entre abstrait organique et réalisme subjectif sont présentées au programme de résidence et d’exposition collective “Symbols of Resistance” (Concordia 2018), l’exposition collective Transmutations (George Laoun 2016), sous l’étiquette Sika In-visible Colours au MAI (Qouleur 2015) et dans diverses foires artisanales telles la librairie Racines (Fierté Montréal 2017), le festival Distorsion Psych (2017) et au volet arts du festival Massimadi (2016, 2017). Ne laissant personne indifférent, l’œuvre de SIKA touche l’âme et l’émotivité individuelle donnant du corps aux mutismes de société.

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Cité Mémoire: Technology, History, and Emotion in Old Montreal

The cobblestone streets of Old Montreal​ are lined with historical landmarks, some of which​ ...

Decolonizing Street Art

Unceded Voices acknowledges that we are on the traditional territory of the Kanien’kehá:ka. The ...

You Are Not Alone

You Are Not Alone (2018) is a tribute to transgender women of colour and an encouragement ...

Editors’ Note, “Alive & Well”

Art/iculation magazine was produced on land that is the unceded territory of the Kanien’kehá:ka ...